vendredi 24 novembre 2017,
Badminton Québec

Arbitre en chef

Un officiel formé dans le cadre d’un stage de Badminton Québec peut choisir d’officier uniquement sur les compétitions québécoises. Cependant, de nombreuses opportunités de développement sont offertes aux officiels qui désirent évoluer à des niveaux supérieurs.

Niveau Provincial

Provincial formé
L’arbitre en chef devra avoir suivi le stage dans son intégralité et il devra également avoir satisfait à la partie pratique de sa formation sous la supervision du maître de stage.
Provincial accrédité
L’arbitre devra avoir complété un minimum de 1 an comme arbitre en chef. Ce niveau sera attribué à la réception de la fiche de suivi d’activité dûment remplie et validée par BQ. L’arbitre en chef devra être supervisé par un arbitre en chef qui a une accréditation supérieure, il n’y a pas de temps minimum car tout dépend du travail de chacun. Une personne qui a de l’expérience à diriger des tournois passera plus vite que quelqu’un qui n’a jamais fait cela.
Provincial certifié
L’arbitre devra avoir complété un minimum de 2 ans comme arbitre en chef provincial accrédité. Il devra également recevoir une évaluation personnalisée par un évaluateur nationnal (Yves Côté) avant d’être recommandé au NOC (National Officials Commitee) par le représentant de la province du Québec (Rémi Beaulieu) pour l’évaluation nationnale.

Niveau National

Badminton Canada demande d’avoir officié durant 2 tournois sur une période de 2 ans (national et/ou provincial). Le NOC sélectionne un candidat par année pour se rendre à l’évaluation Pan-Américaine (accréditation). Quand un candidat est prêt, on le fait évoluer au PanAm Junior, attention, cette formation n’est pas offerte annuellement.

National accrédité
L’arbitre devra être sélectionné par le NOC pour se rendre à l’évaluation nationale. Il devra être nommé par les provinces / territoires. Il devra réussir une évaluation écrite et pratique, il s’agit plus de compétences à démontrer.
National certifié
Suite aux observations des membres du NOC durant les deux (2) années au niveau « National accrédité », les membres du NOC doivent approuver la candidature afin d’être promu à ce niveau. Il devra faire quelques championnats comme arbitre en chef adjoint avant de se faire évaluer pour passer ce niveau. Si le candidat démontre qu’il peut contrôler le championnat national junior, il passera.

Niveau Pan-Am

Badminton Pan-Am demande demande aux officiels de demeurer actif dans leur pays / provinces pour demeurer sur la liste des arbitres « Pan-Am certifié » actif.

Pan-Am accrédité
L’arbitre devra généralement être un arbitre de niveau « National certifié » depuis au moins deux (2) ans pour être élligible à ce niveau. De plus, il devra réussir une évaluation écrite et pratique.
Pan-Am certifié
L’arbitre devra généralement être un arbitre de niveau « Pan-Am accrédité » depuis au moins deux (2) ans pour être élligible à ce niveau. De plus, il devra réussir une évaluation écrite et pratique.

Niveau BWF

Badminton World Federation (BWF) demande en principe d’officier sur 2 compétitions de niveau international en plus de rester actif au niveau Pan-Am / national pour demeurer sur la liste des officiels actifs. (http://bwfcorporate.com/technical-officials/referees/)

BWF accrédité
L’arbitre devra généralement être un arbitre de niveau « Pan-Am certifié » depuis au moins deux (2) ans pour être élligible à ce niveau. De plus, il devra réussir une évaluation écrite et pratique.
BWF certifié
L’arbitre devra généralement être un arbitre de niveau « BWF accrédité » depuis au moins deux (2) ans pour être élligible à ce niveau.

Il n’y a pas de limite d’âge au niveau canadien et pan-américain, mais la priorité reste toujours les arbitres en chef qui ont une possibilité de passer au niveau supérieur. Par ailleurs, BWF est la seule organisation qui possède un âge de retraite, soit 65 ans. Effectivement, les arbitres doivent passer leur accréditation avant l’âge de 55 ans, mais la BWF est aujourd’hui moins exigeante face à cette règle. Elle va parfois évaluer des arbitres plus âgés que 55 ans, jusqu’à 58 ans, ayant donné beaucoup pour le sport, mais il est à noter ques ces arbitres en chef ne pourront jamais être certifiés. Donc, si un arbitre veut devenir un arbitre BWF certifié, il doit passer son accréditation BWF à 55 – 56 ans.
Il est nécessaire de pouvoir travailler et comprendre l’anglais au niveau national, donc l’arbitre doit être en mesure de maîtriser le déroulement du tournoi en anglais à l’évaluation pour l’accréditation nationale (il est possible d’avoir l’examen écrit en français). À partir du niveau national, tout est en anglais, et ce pour tous les niveaux supérieurs, soit Pan-Américain et BWF. Il est donc important qu’un arbitre en chef ait déjà une bonne base en anglais pour se rendre à l’évaluation nationale, car il devra être en mesure de connaître les règlements et la terminologie en anglais en plus de maîtriser, encore une fois, le déroulement en anglais.
À chacune des évaluations, le candidat doit débourser les frais de transport pour se rendre à l’événement.

Vous aimez cet article? Partagez-le!