Black Knight
Ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Yonex

Rappel concernant la région d’appartenance aux Jeux du Québec

Depuis plusieurs années, les joueurs de badminton représentaient la région de leur club d’appartenance dans le cadre des Jeux du Québec. Depuis l’année dernière, la région d’appartenance des joueurs est désignée par l’adresse de son domicile.

Motifs expliquant cette modification :

  • La Finale provinciale des Jeux du Québec est la seule compétition où le joueur a l’opportunité de représenter la région où il réside;
  • En définissant la région d’appartenance par le domicile de l’athlète on favorise une plus grande représentation des régions;
  • Cette règle favorise également la participation des meilleurs joueurs de chaque région. En particulier dans la région métropolitaine, les joueurs résidant dans différentes régions se regroupent au sein des clubs de développement. La règle appliquée aux Jeux de 2017 les oblige à représenter la région de leur club d’appartenance, limitant la participation des athlètes de ce club à 3 filles et 3 garçons;
  • Cette modification favorise également un calibre de jeu plus homogène entre les régions. Considérant que les meilleurs athlètes se regroupent au sein des clubs de développement, la règle appliquée lors des Jeux de 2017 favorisait une concentration du calibre de jeu.

Critères définissant cette nouvelle règle :

À compter de la saison 2017-2018, la région d’appartenance de l’athlète en badminton pour les Jeux du Québec sera l’adresse de son domicile, tel que confirmé sur son bulletin scolaire de l’année en cours. L’athlète est présumé domicilié chez le parent ou tuteur avec lequel il passe la majorité de son temps. Si le bulletin scolaire comporte deux lieux de résidence ou plus, celui de la région de l’école fréquentée sera retenu. Une personne a en vertu du Code civil du Québec, un seul domicile et peut avoir plusieurs résidences. Les enfants mineurs sont présumés domiciliés chez leurs tuteurs (article 80 du code civil). Dans le cas ou les parents sont séparés, le domicile est situé là ou le mineur passe la majorité de son temps.